Votre enfant et les dangers domestiques

à retenir

Anticipation, vigilance, mise en garde, éducation sont les grands principes à suivre.

Accès rapide :
Sélectionner un chapitre

VOTRE MAISON EN TOUTE SECURITE


Pour votre tout-petit, la maison est à la fois un havre de réconfort et de bien-être, mais aussi le lieu de tous les dangers, en particulier autour de 2-3 ans, lorsqu’il veut tout explorer avec une insatiable curiosité. Pour protéger votre enfant, il est essentiel de suivre deux grands principes : aménager l’espace et l’éduquer afin qu’au fur et à mesure de ses découvertes il apprenne à connaître ses limites et à estimer le danger. Cela dit, il n’y a pas de découverte sans une certaine « prise de risque » et prise de conscience de la notion de danger. C’est là, le subtil équilibre de l’apprentissage.

 

CONSEILS ANTI-RISQUES SELON L’AGE DE VOTRE ENFANT



De 6 mois à 9 mois

Les risques d’étouffement sont importants : tant que votre enfant porte tout à sa bouche, soyez très vigilante aux petits objets qui sont à sa portée.



Autour d’un an

Lorsque votre tout petit se déplace, se met debout, c’est le moment de passer la maison en revue en fonction de la sécurité de votre enfant


Placez des cache-prises


Mettez en hauteur ou dans un placard fermé à clé tous les produits dangereux, les médicaments, produits d’entretien… mais aussi les ustensiles tranchants, les objets cassables…

 

Tournez toujours vers le mur une casserole sur le feu


Pensez aux cale-portes et au système de sécurité pour les fenêtres


Ne laissez pas seul votre enfant dans la cuisine, ni dans le bain, les risques de noyades, même dans très peu d’eau, sont bien réels


Vérifiez l’état de ses jouets, ne le laissez pas, sans surveillance, jouer avec les jeux d’un enfant plus grand


Pensez aussi aux lits qui se trouvent sous une fenêtre, aux appareils de chauffage, aux plantes vertes, aux sacs en plastique

 

 

EDUQUER POUR PROTÉGER : QUESTION DE BON SENS

Soyez claire et précise lorsque vous signifiez un danger à votre enfant : ne dites pas simplement « non », mais expliquez-lui pourquoi cette chose est interdite et répétez-le aussi souvent que nécessaire !

 

Lorsqu’un petit incident arrive – chute, légères brûlure, petite coupure… – mieux vaut ne pas vous fâcher, expliquer pourquoi l’incident s’est passé et en quoi le risque était trop grand. Dites-lui à ce moment-là comment aboutir la prochaine fois au même résultat, mais d’une manière sûre.

 

Faites-lui comprendre que les règles de sécurité sont les mêmes pour tous, qu’il n’est pas brimé, qu’un adulte qui se coupe ou qui tombe a également mal…

 

 

L'avis des mamans

Pour pouvoir donner votre avis, créez un compte Klorane Bébé



Facebook

parent testeur klorane bebe