Et le père dans tout ça ?

à retenir

Quels sont les bouleversements liés à la grossesse, la naissance et le retour de bébé à la maison pour le père ?

Accès rapide :
Sélectionner un chapitre

 

L'annonce de la grossesse

Très vite, dès l'annonce de sa grossesse, une femme se sent maman. Elle va progressivement changer physiquement, et sentir de mieux en mieux les mouvements de l'enfant. Pour le père, les bouleversements sont moins nets et la préparation à la paternité se fait par des chemins différents pour chacun d'entre eux. Certains se sentiront papa dès les premiers instants de la grossesse, d'autres n'auront une révélation qu'au moment de la naissance. Le dialogue entre les parents est essentiel pour aider le futur père à matérialiser le futur bébé. Chaque couple cherchera un équilibre en respectant l'intimité de chacun pour que l'harmonie du couple soit la plus sereine possible.

 

 

Pendant la grossesse

Durant les neuf mois de grossesse, la future maman connaitra le doute, le stress, une surveillance médicale accrue, des angoisses, des joies, ...Toute son énergie, toutes ses pensées vont se centrer sur le bébé. L'implication du père pendant la grossesse peut s'effectuer de mille manières. Bien sur, il peut accompagner la maman lors des visites médicales, des échographies, ce qui lui permettra de visualiser l'évolution du petit être, d'entendre les battements de son cœur, de comprendre ainsi certains maux de la grossesse. De ce fait, il pourra la soutenir psychologiquement et parfois aussi physiquement. La présence du père lors des séances de préparation à la naissance peut aider à canaliser certaines angoisses ou être le prétexte d'un dialogue constructif entre les deux futurs parents.

 

                        La mère va sentir très tôt les mouvements de son enfant, mais si celle -ci est profondément touchée par ses nouvelles sensations, son enthousiasme est souvent tempéré par la frustration de ne pouvoir le partager. Dès que les mouvements du bébé prendront de l'ampleur et seront visibles (déformations ponctuelles de la paroi abdominale) le futur papa pourra poser ses mains sur son ventre et sentir lui aussi la matérialisation du changement.

 

                        Il existe une pratique qui favorise par un toucher actif les échanges entre les parents et le bébé, c'est l'haptonomie. Les séances peuvent démarrer vers le quatrième mois de la grossesse. Le bébé sent ce toucher et se laisse bercer à travers le ventre de la maman. Cette technique permet également d'aider le bébé à se positionner correctement lors de l'accouchement.

 

                        De même parler à son enfant dans le ventre de sa mère, paraît évident aux uns et purement stupide aux autres. Actuellement, nous savons que le bébé reconnait la voix de sa mère et qu'il sait quand elle s'adresse à lui, car ses mouvements sont différents. La voix du père, à condition qu'il l'entende régulièrement, aurait le même effet. Cet effet apaisant sera fort appréciable après la naissance.

 

                        Préparer l'après naissance est essentiel. Le futur papa et la future maman vont pouvoir conjointement s'investir dans la réalisation de la nouvelle chambre de leur enfant, le choix du mode de garde, les achats de puériculture (siège-auto, poussette, lit, vêtements...). Des questions vont surgir; « écharpe de portage ou porte-bébé? », des discussions également, des recherches de réponses, des lectures.

 

 

Pendant l'accouchement

Pendant de nombreuses années, les pères ont été exclus des salles de naissances. Actuellement, la grande majorité des pères assiste à la naissance de leur enfant. On a pu observer que la présence du père diminuait l'usage des analgésiques et aidait les femmes à mieux vivre leur accouchement. Bien que cette pratique soit largement entrée dans les mœurs, il est nécessaire d'en discuter avant. En effet, l'intimité de la future mère est mise à rude épreuve, et des positionnements du père dans la salle d'accouchement peuvent être mal compris. Ne pas oublier que la mère de votre enfant est aussi votre femme, et qu'elle ne se montre peut-être pas sous son meilleur angle.

 

                        Pendant le travail,  les pères ressentent souvent la frustration de ne pouvoir aider davantage. Effectivement, il est difficile pour un homme de se dire que celle qu'il aime souffre en partie à cause de lui, et qu'à part attendre la péridurale, il y a peu de choses à faire.  Cependant, certaines techniques ont fait leur preuve : des massages du dos entre les contractions, respirez en même temps que  la future mère pour l'aider à accompagner le travail.

 

                        L'accouchement est un moment d'une rare intensité émotionnelle. Les mots dans ces moments prennent une résonance autre, et il est difficile d'évaluer leur portée sur le couple. Pour le père, la difficulté  majeure est là; que dire pour ne pas blesser, savoir garder le silence, mais point trop n'en faut... Bien connaître sa partenaire aide à trouver la bonne attitude: il n'existe pas de recette miracle, d'attitude idéale.

 

                        Le XXIème siècle est le siècle d'internet et des nouvelles technologies. Cependant, il faut se demander à qui on montrerait les images de son accouchement, moment d'intimité unique et bouleversant. Gardez caméras et autres systèmes vidéos pour un peu plus tard, lorsque la famille dont vous êtes un pilier essentiel aura récupéré de toute cette vague émotionnelle.

 

 

Le retour à la maison

Le séjour à la maternité est le moment pour apprendre un maximum de gestes, d'engranger beaucoup de conseils utiles sur le sommeil, le portage, les capacités d'un nouveau-né. N'hésitez pas à poser toutes les questions même si elles vous paraissent idiotes. L'essentiel est d'apprendre un maximum.

 

        Dès le retour à la maison, les choses vont se précipiter. Le rôle du père est d'abord d'être présent. Bien que la mère ait plus d'occasions de toucher le bébé notamment grâce au peau à peau lors de l'allaitement maternel, la fatigue commence à se faire sentir, et un peu d'aide est la bienvenue. Le manque de sommeil a tendance à amplifier toutes les difficultés. Progressivement, chacun va trouver sa place auprès de l'enfant. Selon sa propre sensibilité, le couple va se transformer en famille. Souvent, parce que la place du père a beaucoup évolué depuis quelques décennies, le nouveau papa manque de repère masculin pour mieux se situer dans la dyade mère-enfant. Mais avec de la persévérance,  de l'écoute et du dialogue, le couple va devenir parents.

 

            L'aide peut se manifester par des gestes simples, donner le bain, changer le bébé, le masser, le porter, participer aux repas de l'enfant... Le papa va apprendre à parler à son bébé, à gazouiller, à être celui qui calme, qui rassure. Cette image sécurisante, il l'a gardera dans l'imaginaire de son enfant.

 

             Mais aussi, le nouveau père va réguler le rythme des visites pour l'équilibre et le repos de chacun.

 

            De plus, renseignez-vous sur le congé paternité, qui permet aux pères de profiter des premières semaines de la vie de leur enfant. En plus des trois jours  pour la naissance de chaque enfant, onze jours supplémentaires pas forcément consécutifs peuvent être accordés à chaque salarié. Et pourquoi ne demanderiez-vous pas un congé parental d'éducation?...

 

                        L'image du père dans notre société est un perpétuel changement. Elle évolue très vite. Les pères du XXIème siècle manquent de représentation parentale qui corresponde à ce qu'on attend d'eux aujourd'hui. Les pères des nouveaux papas étaient souvent exclus de la salle de naissance et s'occuper d'un tout petit était assimilé à une féminisation excessive.

 

                          La difficulté, de nos jours, réside justement à ce que chaque couple fabrique son propre fonctionnement pour faire une place à l'enfant. Le dialogue et les attentions permanentes entre les deux parents sont surement les meilleurs atouts pour que chacun prennent ses marques au sein de la famille.

 

L'avis des mamans

Pour pouvoir donner votre avis, créez un compte Klorane Bébé



Facebook

parent testeur klorane bebe