La première fois chez la nounou

à retenir

Observez le comportement de bébé pour vous rassurer !

Accès rapide :
Sélectionner un chapitre

 

Introduction

Une fois votre congé maternité terminé, il faut bien reprendre le travail !

C’est le moment pour votre enfant de faire sa rentrée chez la nounou. Face à cette nouvelle situation, un bébé de cet âge n’a ni les moyens de comprendre ce qui se passe ni ceux d’exprimer sa détresse.

Des précautions à prendre, de la patience et beaucoup de douceur sont donc indispensables pour bien vivre cette première séparation, aider votre bébé à prendre ses premiers repères d’autonomie, et lui permettre de profiter au mieux de ses journées sans vous, chez sa nounou.

 

Trouver la bonne personne. Pour votre bébé et pour vous.

L’assistante maternelle agréée, ou nounou, propose aux parents que leur enfant ait une vie semblable à celle qu’il aurait dans sa famille (alimentation, jeux, sorties…).
La proximité de résidence et la souplesse des horaires sont de vrais atouts dans l’organisation de cette nouvelle vie. Si vous ne pouvez trouver une nourrice agréée, choisissez une personne qui ne prenne que deux ou trois enfants dans de bonnes conditions d’accueil (aération, coin de jeux, coin de sommeil, etc…).

Une des premières questions à vous poser est : « Aime t-elle les enfants ? » « Est-elle prête à accepter leurs différents rythmes ? »
Vous apprendrez aussi à la découvrir lorsqu’elle accueillera votre bébé lors de la semaine d’adaptation progressive qui est conseillée avant la reprise du travail.
Il est souvent difficile de trouver la bonne personne dès le départ. Prenez votre temps, n’hésitez pas à rencontrer plusieurs nounous, à poser beaucoup de questions, à vous renseigner…

Une fois la personne choisie, si au bout de quelques jours d’adaptation votre enfant continue à bien dormir, s’il ne pleure pas tout le temps en franchissant la porte de sa nourrice, si elle vous fait part d’une foule de petits détails qui se sont passés durant la journée, faites-lui confiance ! Le bien-être de bébé est LA priorité.

Par la suite, lorsque votre enfant devra la quitter pour entrer à l’école, par exemple, pensez à conserver des liens avec elle, ne fût-ce qu’en l’appelant de temps en temps : les enfants n’ont ainsi pas le sentiment d’avoir été abandonnés par elle, ni de l’avoir abandonnée.

 

Rencontre avec la nounou

Quand les craintes de maman deviennent celles de bébé…

La séparation est une grande nouveauté pour vous comme pour votre enfant. Votre bébé perçoit de votre part des messages, des sensations qui le rassurent ou non par rapport à la situation que vous vivez ensemble. Si vous êtes persuadée que la nounou est une bonne solution, ce sera clair pour votre bébé et tout se passera bien pour lui.

Une des caractéristiques des sentiments maternels est l’ambivalence. La plupart des mamans ont à la fois besoin, envie de se séparer de leur enfant, et elles vivent en même temps les sentiments contraires. A cet égard, la période d’adaptation est capitale. En vivant l’expérience, en évaluant la nounou que vous avez rencontrée et son cadre, vous faites peu à peu confiance à cet environnement et vous vous sentez ainsi de plus en plus en phase avec vous-même.

Si votre enfant vous sent inquiète, c’est certainement que vous avez des raisons de l’être et qu’il y a un « danger » pour lui. Il va alors refuser la situation. Inutile de tricher, de faire semblant d’être bien.
Souvenez-vous que votre enfant est en contact direct avec la réalité de vos émotions. Mieux vaut dans ce cas lui dire simplement : « Tu sens que je suis triste de te laisser toute la journée, mais je suis sûre que tu seras bien ici et nous serons heureux de nous retrouver ce soir ».


Bien préparer la séparation : une clé d’harmonie et de réussite

Habituez progressivement votre enfant à sa nounou. Allez-y d’abord une heure avec lui, puis diminuez la temps jusqu’à le laisser seul une demi-journée.
L’adaptation n’est pas une simple immersion progressive dans un milieu que votre bébé ne connaît pas encore bien. C’est un temps où vous, sa mère, allez accompagner votre bébé dans un nouveau lieu, y être avec lui, vous tenir dans les pièces où il se tiendra bientôt seul. Une fois ce lieu « investi » par votre présence, votre enfant « sentira » encore lorsqu’il s’y retrouvera seul.

Expliquez toujours à votre bébé, même s’il est très jeune, où vous allez le laisser, à qui, pourquoi. Dites-lui que vous viendrez le chercher plus tard. Faites-lui un gros câlin pour qu’il n’ait pas l’impression que vous voulez vous débarrasser de lui. Plus vous le rassurerez et lui présenterez sa « nouvelle vie en journée » comme normale, bien vécue par vous deux, plus votre tout petit vous quittera sans difficultés. Et vous aussi !


Quelques conseils pour faciliter la séparation… et les retrouvailles du soir

- Si vous allaitez encore, donnez-vous deux ou trois semaines afin de remplacer très progressivement les tétées par des biberons, sans que ces derniers soient liés à une séparation. Vous pouvez garder les tétées du matin et du soir.

- Laissez-lui un foulard à vous. En respirant votre odeur, bébé ne se sentira pas abandonné.

- Dans le nouveau lieu où votre bébé va être gardé, posez dans son lit deux ou trois jouets qui viennent de la maison pour créer un lien.

- Préparez une liste des « habitudes de vie » de votre bébé ainsi qu’une liste de toutes les questions que vous souhaitez poser à la nounou qui s’occupera de votre bébé. Afin de ne rien oublier.

- Lorsque vous rentrez le soir, essayez d’établir la meilleure qualité de communication possible. Jusqu’à ce que votre enfant soit couché, laissez tout de côté ce qui ne le concerne pas : courrier, ménage, etc…

- Servez-vous utilement du temps passé ensemble : le bain, le repas, le change, la mise au lit sont des moments de communication, d’échanges et d’éveil formidables à partager.

 

 

Bébé et sa nounou

 Ne culpabilisez pas… tout est normal !

 

Aller travailler et faire garder votre enfant ne fait pas de vous une « mauvaise » mère. Même si l’ambivalence des sentiments existent chez toutes les mamans entre « je suis contente d’aller travailler, de sortir du train train de la maison, de voir des gens, de m’épanouir… » et « je culpabilise, je voudrais rester avec mon enfant »… tout ce que vous vivez là n’est que NORMAL !

 

Plus votre enfant vous sentira en phase avec votre décision, sûre de vous, confiance, rassurante, mieux il vivra la séparation.


Expliquez-lui la situation avec une voix douce, des mots simples, un ton assuré. Ce qui compte c’est que votre bébé sente que vous ne faites rien à contre-cœur et que se séparer signifie aussi se retrouver. C’est une première étape vers une certaine forme d’autonomie. Mais le long chemin vers l’autonomie est LA clé de toute l’éducation de votre enfant. Tout ne fait que commencer !


Arrivée et départ chez la nounou : un rituel à ne pas écourter

 

Dans la mesure du possible, prenez le temps pour faire les choses. Arrivez un peu en avance chez la nounou afin que votre tout petit n’ait pas l’impression que vous vous débarrassez à la hâte de lui.

Discutez avec elle du programme de la journée, donnez éventuellement de petites recommandations. Projetez toujours le futur, la journée, et les retrouvailles de manière à ce que votre enfant sente que cette séparation n’est, à chaque fois, que provisoire.


Le soir, prenez quelques minutes pour échanger, faire le point sur la journée, vous réjouir ensemble. Et surtout essayez d’être disponible, détendue, tranquille avec votre bébé. Afin de profiter pleinement de ce moment qui vous attend. Les tâches ménagères, le rangement de la maison, le courrier pourront toujours attendre au profit de ce temps privilégié.


 La jalousie n’est pas la question !

 

Que votre enfant noue des liens avec sa nounou est bien normal, et préférable, compte tenu qu’elle s’occupe de lui toute la journée. Il est tout à fait légitime que vous puissiez éprouver de la jalousie. Mais ne vous inquiétez pas, les liens établis avec la nounou sont dits « secondaires » et ne remplacent en aucun cas les liens « primaires » qui vous unissent à votre enfant. Réjouissez-vous plutôt que votre tout petit s’entende bien avec une tierce personne et qu’il soit heureux durant vos absences. Que votre enfant se sente en sécurité et en confiance est le principal.

 

Les retrouvailles de maman et bébé

Profitez pleinement de vos moments avec bébé

Les parents qui travaillent, et les mamans en particulier, ne peuvent s’empêcher de se poser des questions :

« Est-ce que je passe assez de temps avec mon enfant ? »,
« Est-ce que ma présence pendant toute sa petite enfance ne lui aura pas trop manqué ? », 
« Comment faire pour compenser tout ce temps que l’on passe séparés ? »…

Sachez que l’intensité et la qualité du temps de présence comptent davantage que la quantité.

Vous pouvez passer des heures à côté de votre enfant, s’il s’occupe seul et vous aussi, si vous ne créez pas de contact, il ne bénéficiera pas de votre présence. Cette qualité est d’autant plus importante si vous ne le voyez pas toute la journée. Il faut alors que le temps qui vous réunit soit fait de moments intense et riches.


Observez le comportement de bébé pour vous rassurer !

Maintenant que votre enfant est chez sa nounou depuis quelques jours, observez-le attentivement. Vous remarquez chez lui un changement significatif de comportement, il mange difficilement, il fait des cauchemars, il pleure souvent alors qu’il est calme habituellement ? Votre bébé ressent tout ce qui se passe autour de lui.
S’il n’est pas en sécurité il le sait et vous le dit à sa façon. La nounou peut avoir besoin d’un peu de temps pour trouver le mode de communication idéal avec lui, les bons gestes, pour le rassurer pleinement de votre absence et jouer un rôle, le sien, durant la journée…
Ne vous inquiétez pas mais restez vigilante. Et n’hésitez pas, si vous en éprouviez le besoin, de lui faire part de vos sentiments ou même à d’arriver un peu plus tôt chercher votre bébé. Votre petit bout est, dans tous les cas, le meilleur indicateur qui soit. En tant que maman, vous seule savez parfaitement décrypter, d’une manière ou d’une autre, ce qu’il veut dire ou ressent. Faites marcher votre intuition de maman, elle ne vous trompera jamais !

L'avis des mamans

Pour pouvoir donner votre avis, créez un compte Klorane Bébé



Facebook

parent testeur klorane bebe